« Couleurs en Loire »

27 juin 2011

Chaumont-sur-Loire (41)

loading... Chargement de la carte en cours...
Partager :
Une des artistes peint face à la Loire

Le week-end de Pentecôte, L’association Chaumont sur Loire au fil du temps organisait à Chaumont sur Loire la manifestation « Couleurs en Loire ». Cet évènement permet aux visiteurs de découvrir de nombreuses expositions d’artistes locaux, inspirés par la Loire. Ces expositions se tiennent pour la plupart à l’intérieur des maisons du bourg, et sont l’occasion d’une découverte exceptionnelle du patrimoine bâti de la ville !

Le dimanche, Joël Girard, de Chaumont sur Loire au fil du temps, a entraîné un groupe d’une trentaine de personnes sur le pont de Chaumont, pour une lecture de paysage dans les règles de l’art, enchaînant les explications sur le fleuve, le front bâti et le grand paysage, en rappelant toujours l’importance des couleurs des éléments paysagers.

La Loire, reflet du ciel, changeante en fonction des saisons, mais aussi en fonction du moment de la journée (quel bonheur d’apercevoir le fleuve sous la brume, à l’aube…). Les sables, charriés depuis le massif central, donnant ce contraste si particulier au Val de Loire. Les arbres, dans toutes leurs teintes, différentes selon les étages, les maisons de Chaumont et de l’ancien village de Saint Martin, reconnaissable à leurs toits de tuiles, qui ont été reliées par les constructions du 19ème siècle, pour leur part recouvertes d’ardoises. 

Ensuite, Franck Hanot, géologue a expliqué, grâce à lecture d’une carte géologique, le tracé récent de la Loire, une entaille vieille de 10 millions d’années (ce qui est très peu à l’échelle des temps géologiques) et sa relation avec ses affluents, qui systématiquement, longent le fleuve avant de se jeter dedans (ceci étant dû au système de chasse très important, qui dépose beaucoup d’alluvions, ce qui fait que la Loire coule plus haut que ses affluents, qui doivent alors se jeter plus en aval.

Nous avons également appris que la géomorphologie influençait de manière certaine la géographie humaine : en effet, le coteau étant plus friable à Chaumont qu’à Orléans, il est donc impossible pour les infrastructures de s’installer en bordure de celui-ci. C’est pour cela que la ligne de chemin de fer, apparue en 1850, se trouve en zone inondable. Toutes ces informations ont été égrainées au cours d’une promenade au bord du fleuve, à la découverte de l’histoire de Chaumont-sur-Loire. 

Partager :
Recherche dans :
Recherche dans :