Parole d'élue : Stella Dupont (Chalonnes-sur-Loire, 49)

05 septembre 2012

Chalonnes-sur-Loire (49)

loading... Chargement de la carte en cours...
Partager :
Stella Dupont (Chalonnes-sur-Loire, 49)

Interview de Stella Dupont, Maire de Chalonnes-sur-Loire, parue dans le n°81 de "La Loire et ses terroirs" (été 2012).

Qu’est-ce qui a motivé votre délibération en faveur du Plan de gestion du Val de Loire patrimoine mondial ?

Chalonnes est la porte d’entrée aval du site UNESCO, ce qui rend notre commune particulièrement visible et nous donne peut-être un peu plus de responsabilités qu’à d’autres dans la préservation de la Valeur Universelle Exceptionnelle du site. Cette situation est avant tout un atout, sur lequel nous misons pour promouvoir notre territoire et tourner d’avantage notre ville vers la Loire. Historiquement, Chalonnes s’est développée en valorisant les coteaux et le plateau par la viticulture et l’exploitation des richesses minières. Aujourd’hui, nous souhaitons tourner la ville et nos actions d’avantage vers la Loire en mettant en valeur le patrimoine ligérien et la culture liée au fleuve. La signature du plan de gestion est un engagement moral de notre commune pour renforcer cette volonté. 

Dans votre gestion, avez-vous commencé à prendre en compte la valeur universelle du Val de Loire ? Pour quels projets et comment cela se traduit-il ?

Avant même l’approbation du plan de gestion, nous avons engagé et concrétisé plusieurs projets qui valorisent et préservent le patrimoine bâti, mais aussi la richesse des milieux naturels de notre commune. Pour n’en citer que quelques-uns, nous avons réalisé la réhabilitation du quai Gambetta qui offre aujourd’hui en front de Loire un espace de promenade et de détente aux Chalonnais et aux visiteurs. Depuis sa requalification, cet espace a très vite été réinvesti. Il est aujourd’hui plébiscité pour nos manifestations publiques et sert de théâtre à notre nouveau temps fort culturel qu’est le “Festival des quais” qui a lieu le même week-end que les Journées du Patrimoine. 

Toujours pour la préservation du patrimoine bâti, nous achevons la révision du Plan Local d’Urbanisme qui réaffirme très fortement la protection de ce paysage culturel en étendant à tout le front bâti de Loire le périmètre de protection de l’église Saint-Maurille. À travers cette extension du périmètre de protection nous souhaitons que le bâti ancien du quartier Notre-Dame soit préservé et ne soit pas dégradé par des projets immobiliers hasardeux. Cette révision du PLU a aussi été l’occasion de réduire de manière très significative les espaces ouverts à l’urbanisation. Dans la droite ligne du Grenelle II de l’Environnement, nous avons pris le parti d’économiser l’espace, de préserver les terres agricoles et nos paysages en limitant l’étalement urbain. L’idée générale est de construire “la ville sur la ville”, en comblant les “dents creuses” et en réhabilitant le centre ancien, dans la mesure du possible. 

Pour la protection et la mise en valeur des milieux naturels liés au fleuve, nous nous engageons, aux côtés du Conseil général de Maine-et-Loire, pour la désignation et la gestion d’un espace naturel sensible dans la vallée entre Rochefort et Chalonnes. Cette zone entre Loire et Louet abrite une faune et une flore riche, étroitement liée à la gestion pastorale des prairies. Nous voulons encourager les agriculteurs à conduire ces espaces de manière extensive et respectueuse de la nature. 

Enfin, dernier exemple de nos projets ligériens, nous travaillons à la création d’une halte fluviale pour accueillir les touristes venant à Chalonnes depuis le fleuve dans un espace dédié et équipé pour recevoir les plaisanciers et leurs bateaux. Cette halte viendra s’appuyer sur le ponton d’amarrage déjà réalisé par la communauté de communes Loire-Layon. Toutes ces actions concourent à renforcer la prise en compte du patrimoine exceptionnel qui traverse notre commune. 

Sur ce site

Sur le web

Avec l'aimable autorisation de " La Loire et ses terroirs ". 

N°81 de été 2012. 

Partager :
Recherche dans :
Recherche dans :