Gérer la ressource en eau

Publié le 13 octobre 2016 - Mis à jour le 18 octobre 2016

La gestion de la ressource en eau passe par la maîtrise des impacts des activités et de l’exploitation de la ressource sur les milieux aquatiques et les équipements. Dans ce cadre, comment s’inscrire en cohé-rence avec les dispositifs existants de gestion intégrée de la ressource en eau en place sur le territoire ? Comment œuvrer efficacement en faveur de l’amélioration de la qualité de l’eau, de la protection des milieux aquatiques et de la maîtrise des prélèvements d’eau ?

À savoir....

  • La gestion de la ressource en eau s’inscrit, de façon globale, dans les enjeux environnementaux, hydrauliques, économiques et paysagers attachés au territoire du Val de Loire.
  • La gestion de la ressource en eau est encadrée par le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et les schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE).
  • La gestion de l’eau répond à des objectifs de suivi et maîtrise de la pollution, de protection de la qualité de l’eau pour la santé publique (baignade et potabilité) et de maîtrise de la consommation.
  • La prise en compte du changement climatique devient incontournable.

Objectif fixé 

par le SDAGE : 

61% des eaux 

en bon état à horizon 2021 

Expériences liées

Soyez le premier à partager votre expérience: écrivez-nous

Comment faire ?

Le  Schéma Directeur d’Aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) est le principal outil de mise en œuvre de la politique de l’eau. Défini à l’échelle du bassin hydrographique, il intègre les objectifs environnementaux de la directive européenne cadre sur l’eau (DCE). 

Définis par les commissions locales de l’eau (CLE), les schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) sont des outils stratégiques de planification qui déclinent les objectifs du SDAGE sur leur territoire. 

S’approprier les outils existants

  • Consulter le SDAGE et le SAGE en vigueur sur le bassin hydrographique et les outils de communication élaborés à l’attention des acteurs
  • Consulter les portails d’information dédiés, en particulier le site http://www.prenons-soin-de-leau.fr
  • Consulter les centres d’expertise à l’échelle du territoire, notamment le Centre d'Expertise et de Transfert Universitaire (CETU) Innophyt (Université François-Rabelais de Tours), consacré aux activités de valorisation de la recherche dans le domaine de la lutte anti-parasitaire durable

Engager des actions sur 4 axes :

Améliorer la qualité de l’eau

Pour protéger les milieux et la santé humaine : 

  • réduire la pollution par les nitrates, la pollution organique et bactériologique
  • maîtriser et réduire la pollution par les pesticides et la pollution due aux substances dangereuses

Protéger les milieux aquatiques

  • repenser les aménagements de cours d’eau (aménagements de berges, création de chenaux, seuils en rivière, modification du régime de l’eau, destruction de zones humides…) pour réduire leurs impacts sur le milieu aquatique (dégradations ou perturbations)
  • préserver les zones humides et la biodiversité aquatique

Maîtriser les prélèvements d’eau

Améliorer la gouvernance de l’eau

  • faciliter la gouvernance locale et renforcer la cohérence des territoires et des politiques publiques
  • mettre en place des outils réglementaires et financiers
  • informer, sensibiliser et favoriser les échanges