Le site inscrit du Val de Loire patrimine mondial

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 14 avril 2017

Le Val de Loire est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 30 novembre 2000. L’inscription du Val de Loire au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000 constitue une reconnaissance internationale et consacre les efforts menés à l’échelle du bassin de la Loire, en particulier depuis 1994 avec la mise en œuvre du premier Plan Loire Grandeur Nature.

Le périmètre du site inscrit

L’inscription concerne spécifiquement le Val de Loire et le périmètre situé en général entre les deux coteaux le bordant de Sully-sur-Loire (45) à Chalonnes-sur-Loire (49) sur une longueur de 280 km et près de 800 km².  

Le territoire concerne :  

  • 2 régions (Centre-Val de Loire, Pays de la Loire)
  • 4 départements (Loiret, Loir-et-Cher, Indre-et-Loire, Maine-et-Loire)
  • 17 intercommunalités dont celles autour des villes d'Orléans, Blois, Tours, Chinon, Saumur et Angers.
  • 11 pays
  • 1 parc naturel régional (PNR Loire-Anjou-Touraine)
  • 153 communes  : chaque commune marque son appartenance au site inscrit en implantant un girouet, symbole du lien à la Loire.

Il accueille une population de plus d’un million d’habitants.  

Cependant, les retombées de cette inscription se répercutent bien au-delà du périmètre inscrit, et de nombreux monuments et communes bénéficient de ce pôle d’attraction. 

La Valeur universelle exceptionnelle (V.U.E.)

Le Val de Loire est un paysage culturel façonné par des siècles d'interaction entre le fleuve, les terres qu’il irrigue, et les populations qui s’y sont établies tout au long de l’histoire.   

La Loire a été un axe majeur de communication et de commerce depuis la période gallo-romaine jusqu’au 19ème siècle, favorisant ainsi le développement économique de la vallée et de ses villes. Les nombreux ouvrages destinés à chenaliser le fleuve pour la navigation et à protéger hommes et terres contre les inondations en témoignent, tels que les nombreux ports ou les levées parfois maçonnées qui longent le fleuve.   

La Loire a façonné tant les paysages ruraux, dans l’organisation du sol et les types de culture (maraîchage, vigne) que les paysages urbains. Les établissements humains, fermes isolées, bourgs et villes traduisent à la fois les caractéristiques physiques des différentes parties du fleuve et leur évolution historique. L’architecture en tuffeau et en ardoise, l’habitat troglodytique, la trame urbaine, en portent témoignage.   

L’histoire politique et sociale de la France et de l’Europe de l’ouest au Moyen Âge ainsi qu’à la Renaissance, quand le Val de Loire fut le lieu du pouvoir royal, est illustrée par les édifices et châteaux qui en ont fait la célébrité: abbayes bénédictines d’abord, forteresses médiévales ensuite transformées à la Renaissance en demeures d’agrément, dotées de jardins et ouvertes sur le paysage. Aux 15ème et 16ème siècles, le Val de Loire a constitué une aire culturelle majeure de rencontres et d’influences entre la Méditerranée italienne, la France et les Flandres, et a participé au développement de l’art des jardins et à l’émergence de l’intérêt pour le paysage.  

Focus :

Le Val de Loire – Patrimoine Mondial

Un paysage culturel reconnu par l’UNESCO

En savoir plus

Girouets, une signalétique pour le Val de Loire

En cohérence avec les recommandations de la Convention du patrimoine mondial...

En savoir plus