Histoire du paysage de l’AOC Saumur-Champigny

20 décembre 2011

Saumur (49)

loading... Chargement de la carte en cours...
Partager :

David Montembault
UP Paysage, Agrocampus-Ouest Angers

Le territoire de l’AOC Saumur-Champigny couvre environ 59 km² et s’étend sur neuf communes. Il se trouve limité au nord par la Loire et à l’ouest par son affluent, le Thouet. Cette situation de confluence a créé une topographie originale marquée par la présence de nombreuses petites vallées transversales qui ont découpé le plateau calcaire, réduit, à l’approche de la confluence, à un simple éperon rocheux. Du château de Saumur, occupant ce site stratégique, jusqu’à la forêt de Fontevrault, se dessine alors une ligne de crête qui créée une frontière entre un versant nord, tourné vers la Loire et un versant orienté sud, sud-ouest, tourné vers le Thouet (fig. 1). Cette séparation est aussi marquée par la présence de bois qui se densifient au fur et à mesure que réapparaissent les dépôts tertiaires en allant vers Fontevrault. Sur cette ligne, Champigny le sec, justement autrefois renommé pour ses carrières de calcaire lacustre, forme donc une clairière qui fait la transition entre les communes des deux versants. Le territoire de l’AOC n’est donc pas une entité homogène et on y retrouve une mosaïque de terroirs très variés (Morlat, 1985). En 2008, la vigne y occupait 27% de la surface (1600 ha), les surfaces bâties 16%, le bois 21%, les autres cultures (dont prairies) 22%, le reste (environ 10%) étant occupé par des routes (1%) ou des espaces « non productifs » ou « non définis ». (...) 

Télécharger l'article complet 

Partager :
Recherche dans :
Recherche dans :