Bateliers sur la Loire

Publié le 04 novembre 2016 - Mis à jour le 20 janvier 2017

Dans “Bateliers sur la Loire”, l’auteure invite à “entrer en bateau” pour connaître la réalité du fleuve et de sa navigation. La Loire se remonte facilement à la voile avec les vents dominants, de secteur ouest, qui soufflent une bonne partie de l’année. Elle se descend au fil du courant. Le trafic est donc très actif dans les deux sens. La navigation comportait pourtant de nombreux obstacles : passages de ponts, contournement des bacs, gués, moulins, lavoirs,… Le régime irrégulier était bien évidemment l’un des obstacles les plus délicats. À l’époque, la question n’est pas de savoir si la Loire est navigable ou pas : elle sert. Le défi quotidien est de tirer parti de ce fleuve capricieux. Avec une grande rigueur scientifique, Françoise de Person permet d’appréhender ce que fut La Loire depuis le haut Moyen Âge, « la rivière la plus importante du royaume et qui fait la majeure partie du commerce de la France ». La Loire fut aussi la route du sel jusqu’au coeur du royaume et devint ainsi le terrain d’une contrebande qui cherchait à éviter la gabelle. Sans jamais tomber dans le roman historique ni dans l’anecdote, l’auteure fait parler les archives pour reconstituer décors, acteurs et enjeux.

Françoise de Person lance une souscription pour la réédition de Bateliers sur la Loire aux Editions La Salicaire. 

Télécharger :  


Acteurs

Auteurs

  • Françoise de Person

Éditeurs

  • CLD
  • 1994