Olivier Debré

Publié le 04 novembre 2016

Oliver Debré appartient au mouvement abstrait “lyrique”, même s’il préfère qualifier son oeuvre “d’abstraction fervente”. À partir de 1944 et jusqu’à sa mort en 1999, il a mené la quête d’un réel revécu où le paysage est à la fois réel et fantasme. « En peignant dans la nature (en l’occurrence, la Loire NDLR), je traduis l’émotion qui est en moi devant le paysage, mais pas le paysage ».


Acteurs

Auteurs

  • Lydia Harambourg

Éditeurs

  • Ides et Calendes