L’AVAP d’Amboise

Publié le 18 novembre 2016 - Mis à jour le 15 décembre 2016

La première AVAP « Unesco-compatible »

La création d’un volet patrimoine mondial dans l’AVAP a simplifié l’outil règlementaire. C’est un cadre d’intervention à l’échelle du périmètre Unesco qui propose un règlement illustré. Des fiches caractérisant les ensembles bâtis dans leur environnement paysager, sont aussi des fiches-conseils pour guider la réalisation de projets.

Contexte

La ville d’Amboise, paysage urbain historique, concentre l’ensemble des caractéristiques de la Valeur Universelle Exceptionnelle (V.U.E) du site UNESCO du Val de Loire. A l’occasion de la révision du PLU en décembre 2011, la commune d’Amboise a désiré se doter d’un document règlementaire qui simplifie la lecture de ses dispositifs de protection, une Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP). La ville a souhaité que l’AVAP soit un outil pédagogique pour la préservation et la valorisation du Bien, au regard des caractéristiques de la Valeur Universelle Exceptionnelle (V.U.E.). 

Objectifs

Il s’agit de définir un projet de territoire au regard de la Valeur Universelle Exceptionnelle, à transmettre aux générations futures. Cela se traduit par la définition d’objectifs de qualité patrimoniale et paysagère, adossée à un diagnostic territorialisé. 

Mise en œuvre

Un diagnostic historique a été établi par Caroline Barray, historienne consultante mandatée par la Mission Val de Loire, restitué sous la forme d’une synthèse cartographiée qui s’articule autour de sept points, retraçant l’histoire d’Amboise, de la ville médiévale jusqu’aux aménagements urbains du XIX et XXe siècles. 

  • Ressources
  • Bibliographie et documents

Cette synthèse permet de caractériser les éléments référents de la valeur universelle exceptionnelle sur ce site (VUE). La définition de la VUE du site d’Amboise a accompagné les études de révision du plan local d’Urbanisme (PLU) et de l’aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP).

Le diagnostic paysager, réalisé par le bureau d’étude Urban’ism, révèle les caractéristiques physiques et naturelles de la structure paysagère. 

La Mission Val de Loire, dans son rôle de conseil et d’expertise, a accompagné la commune en identifiant les composantes de la V.U.E. sur le périmètre d’étude de l’AVAP. Elle a animé un  comité technique associant l’Etat, la ville et le bureau d’études Urban’ism. Ce comité a  défini, en novembre 2014, les déclinaisons locales de la Valeur Universelle Exceptionnelle, à partir des conclusions de la synthèse paysagère et de la synthèse historique. 

  • Ressources
  • Bibliographie et documents

La Mission Val de Loire, dans son rôle de conseil et d’expertise, a accompagné la commune d'Amboise en identifiant les valeurs Patrimoine mondial sur l’ensemble du territoire communal. Un comité technique, animé par Myriam Laidet, Mission Val de Loire a associé Grégoire Bruzulier, Architecte au STAP 37, Franck Lellu, Inspecteur de sites, DREAL Centre et deux experts mandatés par la Mission Val de Loire, le bureau Urban’ism dirigé par Sophie Clerc et l’historienne, Caroline Barray. Ce comité a défini, de façon collégiale, en lien avec la Ville, les attributs de la V.U.E. sur le site d’Amboise, selon les trois critères de l’inscription Unesco.

Ces deux diagnostics ont également mené à la réalisation d’une cartographie des éléments constitutifs de la V.U.E. sur la commune d’Amboise. 

  

Bilan et perspectives

La note de caractérisation de la V.U.E. d’Amboise se décline de la façon suivante : 

  • Le site fortifié d’Amboise et sa façade urbaine ;
  • Les franchissements, la protection contre les crues, les ports et promenades ; 
  • Le retournement du château vers la Loire et l’aménagement de la ville ;
  • Le domaine du Duc de Choiseul et l’industrie à Amboise.

Elle a fait l’objet d’une validation par la Commission Locale de l’AVAP, avec une présentation et un débat. 

Ce travail a permis d’affiner, au plus près de la Valeur Patrimoine Mondial, le règlement de l’AVAP avec une typologie de situation patrimoniale, utilisée pour la rédaction de fiches réglementaires spécifiques. 

Le projet de l’AVAP a été arrêté en mars 2014. La complexité de la révision du PLU explique que l’AVAP n’ait fait l’objet d’une enquête publique qu’en mai 2016, pour une approbation prochaine.