Annonce de la fermeture des Ardoisières de Trélazé

Publié le 19 décembre 2013 - Mis à jour le 06 janvier 2014
Cet article date d'il y a plus de 4 ans

Le groupe Ymeris, propriétaire des Ardoisières de Trélazé, a annoncé le 25 novembre 2013 la fermeture du site, à l'exception de l'activité de valorisation des rebuts d'ardoise dans l'aménagement paysager, assurant seulement le maintien de 7 emplois sur 160 actuellement. L'exploitation de ce site remonte à plus de 1000 ans et a fourni les ardoises caractéristiques de l'architecture du Val de Loire.

Le groupe met en avant un épuisement des gisements, tandis que les syndicats contestent cette décision liée selon eux à une course à la rentabilité. Les élus de l’agglomération d’Angers se réunissent lors d’une session extraordinaire sur ce sujet le jeudi 18 décembre. 

Revue de presse :

Webdocumentaire sur les Ardoisières et les ardoisiers

Le Courrier de l’Ouest donne la parole aux ardoisiers de Trélazé qui racontent leur métier de mineur et leurs souvenirs les plus forts. La photographe Christine Tourneux a aussi ouvert ses archives photographiques. Tout au long de l’année 1998, elle était descendue au fond de la mine où elle avait réalisé un reportage exceptionnel pour lequel elle avait obtenu le prix du jeune reporter au Festival du Scoop d’Angers. 

Sur le web :