Centre historique de Florence [Notre patrimoine]

Publié le 14 mars 2019 - Mis à jour le 29 mars 2019
Cet article date d'il y a 9 mois

Construite sur un site étrusque, Florence, symbole de la Renaissance, a joué un rôle économique et culturel prépondérant sous les Médicis aux XVe et XVIe siècles. Ses six siècles d'une créativité artistique extraordinaire sont avant tout illustrés dans sa cathédrale du XIIIe siècle, Santa Maria del Fiore, l'église Santa Croce, le palais des Offices et le palais Pitti qui sont l'œuvre d'artistes comme Giotto, Brunelleschi, Botticelli et Michel-Ange.

Cette ville toscane devint le symbole de la Renaissance au début de la période des Médicis (entre le XVe et le XVIe siècle), atteignant des niveaux de développement économiques et culturels extraordinaires. Le centre historique actuel couvre une superficie de 505 ha et est délimité par les vestiges des murs d’enceinte du XIVe siècle. 

Sept cents ans d’une créativité artistique et culturelle exceptionnelle sont illustrés par sa cathédrale du XIVe siècle, Santa Maria del Fiore, l'église Santa Croce, le Palazzo Vecchio, la galerie des Offices et le palais Pitti. L’histoire de la ville se reflète également dans les œuvres artistiques des grands maîtres tels que Giotto, Brunelleschi, Botticelli et Michel Ange. 

Le centre historique de Florence peut être perçu comme une réalisation urbaine et sociale exceptionnelle, le résultat d’une créativité durable et persistante, qui comprend des musées, des églises, des édifices et des œuvres d’art d’une valeur inestimable. Florence eut une influence prépondérante sur le développement de l’architecture et des beaux-arts, d’abord en Italie, puis en Europe. C’est dans le contexte de Florence que naquit le concept de Renaissance. Ce patrimoine confère à Florence des qualités historiques et esthétique exceptionnelles. 

Source : http://whc.unesco.org/fr/list/174  

Par I, Sailko, CC BY-SA 3.0 (Wikimedia)