Culture du fleuve : occupation des sols, pratiques et qualité environnementale

Publié le 15 juin 2015 - Mis à jour le 01 juillet 2015
Cet article date d'il y a plus de 3 ans

Dans le cadre des activités de la Chaire UNESCO « Fleuves et Patrimoine : diversité naturelle et culturelle des paysages fluviaux », ce workshop organisé à l’Université d’Angers les mardi 7 et mercredi 8 juillet 2015 vise à faire un état des recherches sur la thématique de la chaire et servir de premier atelier d’échange entre les chercheurs des universités partenaires. Le workshop s’adresse à la fois aux universitaires, jeunes chercheurs, enseignants et enseignants-chercheurs, et étudiants, mais aussi à un très large public d’acteurs de l’aménagement et de la gestion de l’eau et de l’environnement (collectivités, SAGE, parcs naturels, fédérations, organisations internationales).

Il s’agira de présenter un panorama des travaux les plus récents sur les dynamiques naturelles et anthropiques dans l’espace des vallées fluviales, notamment en lien avec les pratiques agricoles, en ciblant leurs impacts sur l’intégrité environnementale, dont la qualité des eaux de surfaces. 

Le workshop aura aussi le souci de permettre des approches comparées, soit entre disciplines, en croisant sciences écologiques et sciences sociales, soit entre études fondamentales et aspects d’aménagement et de technologie, soit entre pays du Nord et pays du Sud. 

Conformément au programme de la Chaire UNESCO, le workshop accordera une attention particulière à la gestion des sites fluviaux inscrits sur la liste du Patrimoine mondial, dont le Val de Loire

Le workshop s’organisera en deux journées distinctes : 

  • la première sous forme de tables rondes autour de contributions orales et par affiches, ainsi que de présentations sur le terrain,
  • la seconde prendra la forme d’ateliers de travail en petits groupes. L’objectif du travail en groupe est de réaliser un texte commun sur la hiérarchisation des enjeux, avec des recommandations. Ce texte constituera une base à l’élaboration de méthodes d’analyses comparatives entre les sites et à la production in fine d’un « guide de bonnes pratiques », en réponse au cahier des charges de la Chaire.

Télécharger :