ÈRE 21, projet de transition en bord de Loire

Publié le 13 février 2020
Cet article date d'il y a 6 mois

Le POLAU-pôle arts & urbanisme, finaliste de l’appel à projets urbain innovant “Devenir Tours”, a imaginé une opération autour du site de l’échangeur A10 intitulée ÈRE 21. Le projet, constitué de deux bâtiments manifestes et d’un environnement végétalisé, est tout entier tourné vers la thématique des transitions : écologiques, climatiques, territoriales. Des réflexions sont en cours pour finaliser le projet dans sa globalité.

Entremêlements

La sortie 21 de l’échangeur A10 où est située le projet ÈRE 21 est un lieu particulier de l’agglomération tourangelle :  

  • c’est un espace aux portes du centre-ville de Tours, dans un contact limitrophe avec Saint-Pierre-des-Corps ;
  • c’est une sortie d’autoroute et une zone de passage pour les cyclistes de la Loire à vélo ;
  • c’est l’endroit où se situait l’ancienne gare du canal reliant autrefois la Loire au Cher ;
  • c’est un lieu disposant d’un espace vert, d’une voirie et d’un accès direct à la Loire.

Entre bâtiments et jardins

Le projet ÈRE 21 se conçoit autour de deux objets emblématiques. Un “parlement de Loire”, c’est-à-dire un lieu ouvert à tous, d’interprétation, de débat sur les sujets qui concernent le fleuve et les transitions. 

Le deuxième objet est une “plateforme à recycler les mobilités”, soit un parking circulaire en bois (on y entre en voiture, on y ressort à vélo) surplombé de bureaux modulables et accueillant en rez-de-chaussée des commerces de nouvelle génération (un supermarché coopératif, un café vélo...). 

Ces deux bâtiments se situeront dans un environnement végétalisé (composé de six jardins paysagers), connecté aux berges du fleuve, proposant des hébergements insolites (cabanes de Loire pour les cyclistes de la Loire à vélo), un belvédère pour observer les états de la Loire et un signal artistique visible depuis l’autoroute. 

Des premières actions d’occupation du terrain (événements, constructions temporaires, aménagements souples) permettront de tester des usages et d’amender la programmation. 

Collégialité

ÈRE 21, pensé comme un laboratoire urbain, est rendu possible grâce à un montage collégial et partenarial qui permet d’agréger des ressources et des moyens de tous ordres. 

Les partenariats avec la Mission Val de Loire, avec l’École de la Nature et du Paysage de Blois-INSA Centre Val de Loire et avec l’Université de Tours offrent des perspectives de contenus et d’activation tournées vers les riverains et les tourangeaux autant que vers les visiteurs. 

Projet en devenir

Cependant, des questions restent à approfondir pour assurer de la faisabilité du projet : 

  • le périmètre de la concertation (élargir les réflexions sur Saint-Pierre-des-Corps)
  • le périmètre du projet, selon le devenir de la station de transformation de l’eau potable
  • la faisabilité juridique et économique de l’opération 
  • les modalités de transfert de propriété

Pour en savoir plus : http://polau.org/etudes-urbaines/ere21/   

API “Devenir Tours”

Début 2019, la ville de Tours lançait l’appel à projets urbains innovants “Devenir Tours”, avec l’objectif de placer les usagers au cœur du renouvellement de la ville. 

Il concernait 8 sites emblématiques. 68 candidatures ont été jugées recevables et 29 finalistes ont été retenus 

Avec cet appel à projet, trois objectifs ont été atteints : 

  • Implication de la société civile
  • Mobilisation des professionnels locaux, nationaux et internationaux
  • Innovation des programmes

4 thématiques majeures se sont dégagées des différentes candidatures. 

  • La transition écologique qui apparaît au centre des préoccupations
  • Les nouvelles mobilités qui trouvent une place de choix dans ces appels à projet.
  • Le vivre ensemble qui a également fait l’objet d’une ambition partagée.
  • La diversité de programmes proposés qui ne manquera pas de faire rayonner la ville de Tours.
ÈRE 21 - Vue depuis la Loire - © POLAU
ÈRE 21 - Vue depuis la Loire - © POLAU

Voir aussi...