Pour un parlement de la Loire

Publié le 01 octobre 2019 - Mis à jour le 29 octobre 2019

Et si, pour la première fois en Europe, un fleuve avait la possibilité de s’exprimer et de défendre ses intérêts à travers un système inédit de représentation ? Participez au processus de création d'un parlement de Loire porté par le POLAU-pôle arts & urbanisme et ses partenaires (Mission Val de Loire, CICLIC, COAL, Établissement public Loire, CGET).

La Région Centre-Val de Loire sera-t-elle la première région européenne à créer un "parlement des humains et des non-humains" à l'échelle d'un fleuve ? 

Animée par l’écrivain et juriste Camille de Toledo, la commission pour la création d’un parlement des humains et non-humains reliés au fleuve vous invite à suivre son travail d’enquête. Il s'agit de créer le premier parlement pour une entité non-humaine - le fleuve - où la faune, la flore et les différents composants matériels et immatériels de la Loire seraient représentés

Ce processus est structuré par une série d’auditions publiques qui mettent en dialogue une commission interdisciplinaire composée d’intéressés·es à la création du Parlement, avec des professionnels (philosophes, anthropologues, biologistes, juristes…) et des usagers de la Loire. 

Les auditions en vue de la création de ce parlement de Loire commencent le 19 octobre 2019 en présence du philosophe Bruno Latour, de la chercheure et metteure-en-scène Frédérique Aït-Touati, de l'architecte paysagiste Bruno Marmiroli et de l'archéologue Virginie Serna. Elles se poursuivront jusqu’à la fin du printemps 2020. 

Les journées d'audition : 

Suivez l'avancée de ce processus constituant et posez vos questions qui seront relayées lors des audiences publiques : page Facebook du Parlement de Loire  

Parlement de Loire
© Bruno Marmiroli