Terres et mers australes françaises [Notre patrimoine]

Publié le 11 octobre 2019 - Mis à jour le 29 octobre 2019
Cet article date d'il y a 4 mois

Les Terres et mers australes françaises, plus vaste bien inscrit au patrimoine mondial à ce jour, englobent les plus grandes des rares terres émergées du sud de l’océan Indien. Elles ont été inscrites "à l'unanimité" au titre de patrimoine naturel sur la Liste du patrimoine mondial le 5 juillet dernier, devenant ainsi le 45e bien français du patrimoine mondial.

Leurs caractéristiques océanographiques et géomorphologiques permettent une extrême productivité de leurs eaux, à la base d’un réseau trophique riche et diversifié. Cette « oasis » au cœur de l’océan austral abrite et entretient l’une des plus fortes concentrations et diversités d’oiseaux et de mammifères marins au monde. Les paysages volcaniques grandioses, qui hébergent cette nature sauvage et foisonnante, forgent le caractère sublime du bien. 

Couvrant plus de 672 000 km2, l’immensité du bien permet à la fois une large représentativité de la biodiversité australe et la protection de l’ensemble des processus écologiques essentiels au maintien de ces espèces. À ce titre, le territoire joue un rôle clé pour la bonne santé des océans à l’échelle planétaire, en particulier pour la régulation du cycle carbone

Du fait de leur éloignement des centres d’activités humaines, les Terres et mers australes françaises sont des vitrines de l’évolution biologique extrêmement préservées et constituent un territoire unique pour la recherche scientifique, notamment pour le suivi à long terme des populations d’oiseaux et de mammifères marins et pour l’étude des effets des changements globaux. Forte de ce patrimoine d’exception, la collectivité des TAAF, par le biais de la réserve naturelle et avec l’engagement de la communauté scientifique, a mis en place un système de gestion éprouvé et reconnu assurant son intégrité pour les générations futures

Source : http://whc.unesco.org/fr/list/1603  

Greg de Serra (Licence BY-NC-ND)