Le site patrimonial remarquable

Publié le 14 novembre 2018 - Mis à jour le 16 novembre 2018

Le site patrimonial remarquable (SPR) préserve et met en valeur les sites urbains et villageois ligériens, dont la qualité de composition et d’architecture constitue une des composantes fondamentales de la V.U.E. Les SPR s’inscrivent en complémentarité des sites classés, permettant ainsi de répondre aux enjeux patrimoine mondial de grands territoires tels que celui du Val de Loire.

À savoir....

  • Le site patrimonial remarquable en quelques mots
  • Le site patrimonial remarquable (SPR) permet de comprendre, faire connaître, et réglementer l’implantation, la forme, le traitement des façades, les matériaux des constructions et plus précisément les éléments comme :
    • L’organisation de l’habitat et des jardins en séquence entre coteau et fleuve ;
    • La typologie des maisons, élancées en hauteur et longueur, à pignons étroits, couvertes d’un toit à deux pans pentus ;
    • La composition des façades (baies plus hautes que larges, bardages à lames verticales) ;
    • Les matériaux utilisés (pierre de taille en tuffeau, enduit à la chaux et sable d’extraction locale, bois, ardoise, petites tuiles plates).
  • À défaut de procédure de site classé, les espaces ruraux et les paysages qui forment avec le patrimoine bâti un ensemble cohérent, susceptibles de contribuer à leur conservation ou leur mise en valeur peuvent être englobés dans le SPR.  Un règlement adapté intégrera la valorisation de ces espaces, notamment à l’échelle du grand paysage et des perspectives.

Plus de 

90% 

des collectivités locales du Val de Loire se sont engagées à prendre en compte le patrimoine mondial dans leurs documents d'urbanisme 

Expériences liées

L’aire de valorisation architecturale et patrimoniale (AVAP) d’Amboise

2011 - 2016

La création d’un volet patrimoine mondial dans l’AVAP a simplifié l’outil règ...

Read more

Comment faire ?

  • Faire appel à une équipe pluridisciplinaire comprenant un architecte du patrimoine, un urbaniste et un paysagiste.
  • Définir des règles précises : Il ne s’agit pas d’une charte mais d’un outil règlementaire constitué un ensemble de prescriptions, et non de simples recommandations ou préconisations.
  • Intégrer d’une réflexion sur la performance énergétique du bâti ancien, et plus globalement sa bonne adaptation à son environnement ainsi que son adaptation aux nouveaux usages et normes actuelles de confort.
  • Associer les habitants (ateliers, expositions, débats publics, etc.) pour un partage autour de valeurs locales qui font sens.
  • Assurer une continuité dans l’instruction des projets : un outil, même excellent, mal appliqué, ne fournit aucun résultat positif. Pédagogie et contrôle s’exercent à l’échelle local grâce aux compétences d’un architecte-paysagiste/conseil et à celles de services instructeurs formés.

Pour aller plus loin

  • Ressources
  • Bibliographie et documents

Ce texte est une explicitation de celui présenté à l'UNESCO pour l'inscription de la vallée de la Loire au patrimoine mondial. L'original devait être compréhensible pour le comité international auquel était soumise la demande. Il n'y figure donc que ce qui pouvait retenir son attention, soit les faits et réalités de valeur universelle exceptionnelle ou exemplaire selon les critères de l'UNESCO.
  • Connaître
  • La Valeur Universelle Exceptionnelle du Val de Loire

Caractérisation du Val de Loire patrimoine mondial : article, vidéos et blocs-diagrammes.
  • Ressources
  • Outils méthodologiques et réglementaires

Partenaires des collectivités riveraines du fleuve, les agences d’urbanisme de Tours, Angers et Orléans proposent dans ce document de montrer quelques démarches, outils, points de méthode, à plusieurs échelles, pour faire projet en terre ligérienne.