Des épis, pour la « correction » du cours du fleuve

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017


Le segment Angers - Nantes est un secteur particulier sur le cours de la Loire. L’activité humaine, l'intense navigation et les interventions qui y sont liées telles que la construction des levées, la chenalisation, l'extraction du sable, ont modifié sa configuration.

À partir du début du XXe siècle ce sont des épis qui assurent la navigabilité dans le lit principal du fleuve. Ces longs bras perpendiculaires aux berges régularisent le dessablement, la vitesse du courant, la formation des bancs de sable et l’effondrement du fond. Ils sont efficaces contre l'envasement et pour la protection des bords, relèvent le niveau d'eau et contribuent à l'équilibre de la biodiversité. 

Les épis sont aujourd'hui des outils indispensables dans le rééquilibrage du fleuve. À partir de 2009 de nouveaux épis sont installés et certains anciens sont abaissés ou raccourcis. Leur réinstallation est en phase expérimentale sur la Loire armoricaine et spécialement entre Bouchemaine et Chalonnes-sur-Loire.

Historiquement ils sont bâtis à la période d'étiage, pendant les mois d'été, en clayonnage, puis en pieux battus et/ou enrochement. Depuis une centaine d’années ils font partie du patrimoine du paysage ligérien.