La ville d'Angers

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017

Découvrons Angers, en compagnie de Nadine Bulourde, guide-conférencière au service Ville d'Art et d'Histoire d'Angers.


 La ville d’Angers

Découvrons Angers, en compagnie de Nadine Bulourde, guide-conférencière au service Ville d'Art et d'Histoire d'Angers.


La ville d’Angers s’étale du Nord au Sud, le long de la Maine. C’est une ville installée sur une rivière qui donne accès à la Loire, et donc de ce fait, une ville porte de Loire.


Une ville ligérienne même si elle n’est pas installée directement sur la Loire mais toutes les grandes villes qui ont participées au paysage de la Loire, au commerce ligérien ne sont pas des villes installées sur la Loire. Que l’on pense à Châtellerault sur la Vienne ou encore à Vierzon sur le Cher, Chinon également sur la Vienne ne sont pas directement sur la Loire, on ne peut parler de la Loire que si l’on parle de ses affluents.


Dans la zone d’Angers, la Loire est quand même un fleuve très instable, très mouvant, c’est pour ça que la ville s’est installée à l’endroit où vous avez aujourd’hui le château qui domine la Maine et qui permet de contrôler un isthme fluvial qui se compose de la Mayenne, de la Sarthe, du Loir, un peu plus haut même de l’Oudon qui traverse à Angers sous le nom de la Maine et qui donc rejoint la Loire à Bouchemaine, à la bouche de la Maine. Et cet isthme a depuis tout temps été une route fluviale très importante. On a une installation continue sur le site depuis les années -100/-120 à peu près, donc une installation gauloise attestée.


Le château qui lui est construit plus tard, effectivement à l’époque où l’Anjou rentre définitivement dans le domaine royal après l’épisode Plantagenet où les comtes d’Anjou sont également roi d’Angleterre et duc de Normandie, et son très puissants. Et bien Angers est en frontière de ce domaine face à la Bretagne, ce qui explique la construction de la forteresse actuelle qui est un petit peu un verrou de ce val de Loire qui sera longtemps le centre de ce Royaume de France.


La rivière se resserre ce qui permettra de contrôler et de plus tard pouvoir y mettre des péages notamment au moment de la gabelle, puisqu’à la fin du Moyen-âge il s’avère qu’Angers est une ville qui paye la Grande Gabelle alors que les régions voisines que ce soit la Bretagne ou le Poitou sont des pays rédimés. Des pays rédîmés sont exemptés de dîme, de taxe. Donc bien évidement on est sur une zone de frontière, d’imposition pendant longtemps mais aussi une zone physique puisque la zone du Maine-et-Loire est aussi la confluence géologique entre deux régions : le bassin parisien et le massif armoricain. Bassin parisien qui s’arrête à Angers et massif armoricain qui commence à Angers.


Écouter