Chalonnes-sur-Loire « ville-porte » du site UNESCO

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017


Le village se situe à la confluence de la Loire, du Louet et du Layon, sur la rive gauche du fleuve, face à l'île de Chalonnes. C’est la « ville-porte » occidentale du périmètre du Val de Loire inscrit par l’UNESCO.

L’île de Chalonnes est la plus grande île de Loire habitée, et les gens qui y demeurent vivent régulièrement avec les crues du fleuve. L'origine de Chalonnes-sur-Loire remonte à la préhistoire. Puis c’est un port important aux époques gallo-romaine et médiévale, conservant toujours les vestiges de la tour Saint-Pierre du château féodal et les églises Notre-Dame et Saint-Maurille, où se trouvent des vitraux contemporains de l’artiste Pierre Mabille. Suite à l'ouverture du canal du Layon en 1778 son rôle devient indispensable pour le commerce fluvial (vin, chaux et charbon).

Au XIXe siècle de nouveaux ports, nommés Chailloux, Saint-Maurille et Garou sont créés et en 1857 les quais sont aménagés sur une longueur de 600 mètres. Leur importance est pourtant diminuée à l'arrivée du chemin du fer en 1865. Le pont suspendu du XIXe siècle est reconstruit après la deuxième guerre mondiale. Aujourd'hui les quais sont restaurés et un ponton de plaisance est installé.

Aux côtés du patrimoine bâti on trouve une biodiversité riche et protégée. Sur les prairies humides et les côteaux secs vivent plus de mille espèces animales et végétales. Depuis 2015 un Atlas de la Biodiversité renforce la connaissance et la sensibilisation à cet environnement.