Le vignoble et l’AOC de Savennières

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017

Nous sommes en compagnie d'Évelyne de Pombriand, vigneronne à Savennières, au Domaine du Closel.


 Le vignoble et l’AOC de Savennières

Nous sommes en compagnie d'Évelyne de Pombriand, vigneronne à Savennières, au Domaine du Closel.


Savennières est un plateau de schiste qui est situé au sud d’Angers, il est remarquable par son exposition, il fait face à la Loire, il a des pentes qui sont très bien exposées à la lumière. A la base, c’est donc un plateau de schiste, après on retrouve dans les hauts de ce plateau, des zones où il y a du sable également. Il est constitué aussi de fissures et dans ces fissures qu’on appelle des coulées, il y a des parcelles qui sont tout à fait remarquables comme la coulée de Serrant comme la Roche-au-Moine et comme le Clos du Papillon, par exemple.


Elles accumulent à la fois un climat un petit peu plus chaud puisqu’elles sont dans des petites vallées, un sol qui est admirablement drainé, qui est très complexe, un certain nombre de pierres d’origines volcaniques. Ces grands vins blancs bénéficient des faveurs de la géographie. Le chenin blanc est un cépage cultivé qu'on retrouve dans les appellations Vouvray, Montlouis, Saumur, Quart-de-chaume, Coteaux du Layon,… mais Savennières est la seule Appellation d'Origine Contrôlée du Val de Loire où le sol de schiste lui est associé.


Le cépage utilisé uniquement pour faire du Savennières c’est le chenin blanc. Le chenin blanc c’est un cépage qui est arrivé dans la Loire autour du XIe siècle, il est issu du savagnin qui est le cépage du Jura, donc il y a des notes qui peuvent rappeler parfois les vins du Jura. C’est un cépage qui absorbe son terroir, c’est très intéressant car il peut offrir une diversité de vins vraiment remarquables. Si on cultive dans les petites coulées ou si on cultive sur les pentes de schiste ou si on cultive sur les plateaux avec du sable on n’obtient pas du tout la même chose. Il fleuri en gros entre le 5 et le 10 juin, et 100 jours après, en septembre, il atteint sa maturité. C’est une petite AOC en termes de surface, il y a 156 hectares et il y a 35 vignerons. Et ces 35 vignerons très majoritairement sont extrêmement passionnés de leur terroir et sont vraiment dans une recherche d’excellence : il y a 80% des terres en agriculture biologique et il y en a un certain nombre en biodynamie.






Écouter