La Pagode de Chanteloup

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017


La pagode de Chanteloup est ce qui reste de plus important du vaste domaine du même nom construit et aménagé par le Duc de Choiseul au XVIIIe siècle à proximité d’Amboise. Un premier château est construit en 1713 par Jean d’Aubigny. Le duc de Choiseul l’achète en 1761 et commande des embellissements à son architecte Louis-Denis Le Camus dont le « Petit Parc », tracé régulier entourant le château avec des jardins fleuris et des eaux et le « Grand Parc » s’enfonçant dans la forêt avec des carrefours, des étoiles et de longues avenues droites. Cédant au goût de l’époque pour la Chine, rejetant la symétrie du jardin français, Le Camus bouleverse le jardin boisé. Il conclut la fantaisie du jardin en faisant édifier au centre d’une perspective du plus grand classicisme, une « chinoiserie » : la Pagode, un monument de 44 mètres de haut, supporté par un péristyle de 16 colonnes et 16 piliers. Chacun des 7 étages est construit en coupole. En 1802, le domaine est acquis par le savant Chaptal (inventeur de la chaptalisation), ministre de Napoléon 1er. Il y met au point la culture de la betterave et l’extraction et le raffinage de son sucre. Le duc d’Orléans, futur roi Louis-Philippe, achète ensuite la Pagode pour la joindre à la forêt qu’il vient d’acquérir. Le château tombe alors aux mains de marchands de biens tristement connus sous le nom de « La Bande Noire ». Le mobilier est vendu, le château démoli pour récupérer les matériaux et les jardins sont lotis.