Le Bon roi René et Jeanne de Laval

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017


René 1er d’Anjou, Comte de Guise, Duc de Bar de Lorraine et d’Anjou, Roi de Naples, de Jérusalem et d’Aragon est surnommé « le Bon Roi René ». En 1454 suite au décès d’Isabelle 1ère de Lorraine son épouse, il se remarie avec Jeanne de Laval (1433-1498). Amoureux des arts, c’est un grand mécène. Il contribue à la relance de l’économie en Anjou affectée par la guerre de Cent ans. Il meurt à Aix-en-Provence le 10 juillet 1480 et est enterré dans la cathédrale d’Angers au côté de sa première épouse. Durant la guerre de Cent ans, les anglais s’étaient établis au château de Beaufort. Au milieu du XVe siècle le Roi René l’acquiert et le fait aménager avec une quatrième tour octogonale dite « tour du Roi René ». Jeanne de Laval y ajoute une autre tour octogonale en 1459. A la mort du Roi, elle organise et dirige la sénéchaussée de Beaufort dont elle a l’usufruit et rend la région prospère. Elle donne de nouveaux avantages aux habitants. Par l’ordonnance du 2 mai 1471, rédigée au manoir de la Ménitré, elle réglemente l’usage des prairies communales. La Duchesse d’Anjou tente de lutter ainsi contre la misère. Un monument lui rend hommage en 1842 à Beaufort. La statue trône au sommet d’une colonne de douze mètres. La hauteur de la statue aurait été calculée dit-on, pour que les yeux de Jeanne rencontrent ceux de René dont la statue est située près du château d’Angers.