Le château de Boumois

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 21 août 2017

Le dernier château gothique en Anjou


 Le château de Boumois

A Saint-Martin-de-la-Place, au nord de la ligne, derrière un rideau d’arbres on aperçoit le château de Boumois qui date du début du XVIe siècle. Mais le premier château construit ici, celui des Roisnard ? de Boumois était un fortin en bois bâtit vers 1026. Il a sans doute été reconstruit en pierre un siècle ou deux plus tard, et ces vestiges sont aujourd’hui dans la Loire.


« Le Val d’Anjou parait être une région inhospitalière du fait des inondations de la Loire depuis le Haut Moyen âge mais en fait, il y avait déjà des constructions sur ce qu’on appelle des buttes de terre qu’on appelle des montils et il y avait déjà des châteaux comme celui de Longué ou bien celui d’Avoir qui étaient construits dans la vallée. »


Christian Cussonneau, ancien chercheur au Service de l’Inventaire des Pays-de-la-Loire.


« Celui de Boumois était probablement construit sur une petite butte qui était sur la rive de la Loire. Il est possible qu’au cours des siècles la Loire gagnant vers le nord, que le château se soit trouvé entouré par les eaux et en partie démoli ce qui explique que dans les siècles suivants on ait été obligé de changer de site pour l’implantation d’un nouveau château au début du XVIe siècle, de l’autre côté de la levée de la Loire qui avait été construite au XIIe siècle, à un nouvel emplacement. »


La construction de cette levée a permis de réaménager considérablement les bords de Loire.


« La grande levée d’Anjou avait été construite au cours de la deuxième moitié du XIIe siècle à la demande des vassaux du comte d’Anjou parce que la Loire inondant tous les ans les terres de la vallée, les propriétaires avaient envie de pouvoir exploiter les terres sans être gênés par ces inondations annuelles. En ayant construit cette levée au XIIe-XIIIe siècle jusqu’à Saint-Martin-de-la-Place donc le comte d’Anjou et roi d’Angleterre Henri II avait installé les vétérans de son armée sur la levée pour la construire et pour l’entretenir. »


On connait très bien l’histoire de ce château grâce au contrat de construction du XVIème siècle conservé aux archives. Et Boumois est justement un archétype de l’architecture en Anjou à l’époque.


« On pourrait dire que Boumois est le dernier des châteaux gothiques angevin parce qu’il est représentatif des constructions de la vieille moitié du XVe siècle en Anjou bien qu’il soit construit dans les années 1520/1525, il est encore très dans l’esprit gothique de l’Anjou de la deuxième moitié du XVème siècle et qui est probablement un des symboles du conservatisme angevin au début du XVIe siècle. »


Écouter