Château des Réaux

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 28 août 2017

Un château d’origine médiévale en zone inondable


 Château des Réaux

Un château d'origine médiévale en zone inondable.


Au sud de la gare de Port-Boulet, on peut deviner, caché derrière de grands arbres un magnifique petit château de briques et de tuffeau. Daté du XVe siècle, il a appartenu entre autres à Jean Briçonnet, le premier maire de Tours en 1462. 300 ans plus tard, Gédéon Tallemant des Réaux écrivain-poète lui donne son nom et y écrit ses Historiettes, des portraits caustiques des grands personnages de son temps. Ce château, comme bien d’autres le long de la ligne ferroviaire, témoigne surtout de l’occupation humaine des bords de Loire.


Vers 1160, Henri II Plantagenêt décide de faire construire “la grande levée”, une grande digue qui remplace tous les ouvrages primitifs de protection contre les crues, les turcies. Le but est de gagner des terres cultivables et de faire profiter la noblesse du travail des paysans. Les châteaux de ces petits seigneurs fleurissent donc le long de la grande levée. Celle-ci est constamment rehaussée au fil des siècles et des inondations centenales qu’elle ne peut contenir. Elle s’étend sur 70 km de Langeais aux Ponts-de-Cé, à 8 mètres 20 au-dessus de l’étiage et elle soutien aujourd’hui la départementale 952 et la nationale 152.


Écouter