Langeais : la ville

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 28 août 2017

Une petite ville de Loire née du fleuve et de son Val


 Langeais, la ville

Une ville de Loire typique née du fleuve et de son Val.


La ville de Langeais est située sur la rive nord de la Loire et traversée par deux de ses petits affluents, la Roumer et le Breuil, Cette petite ville ligérienne regroupe plus de 4000 habitants. Langeais est l’une des plus anciennes villes de Touraine, à l’époque Gallo-romaine, la bourgade s’appelait Alingavia.


Au IVème siècle Saint Martin alors évêque de Tours y fait construire une première église dédiée à Saint Jean-Baptiste. Les plus anciennes parties visibles aujourd’hui sont le chœur et l’abside qui datent du XIème siècle, Langeais a eu une importance stratégique durant le haut Moyen-Age, vers l’an mil, quand les ducs d’Anjou (Foulques Nerra) et les comtes de Blois (Eudes 1er) se disputaient la Touraine Lors de la guerre de Cent ans, la ville est prise par les anglais qui pillent les alentours, ils ne la quitteront qu’après le paiement d’une rançon conséquente de la ville de Tours. Parmi les maisons datant du XVIème siècle regroupées autour du château, il en est une dite Maison de Rabelais, puisqu’il y aurait habité. Langeais s’est développée en lien étroit avec le fleuve et ses affluents et en utilisant les ressources des alentours.


Trois éléments surtout en témoignent : les cultures dans la plaine alluviale de la rive sud d’abord maraîchères puis celle du chanvre en particulier (la graine a besoin d’un terrain très humide pour germer). Les tanneries sont actives sur la Roumer dès le XVIème siècle et prospèrent aux XVIIIIème et XIXème siècle. La dernière tannerie fermera en 1962 pour laisser place à l’aménagement d’un parking pour le château.


Au XIXème siècle, l’exploitation de l’argile de Rouchouze (un hameau des environs), réfractaire après cuisson, se développe et les faïences de Langeais sont réputées. Elles motivent aujourd’hui l’intérêt des collectionneurs. Cette production prestigieuse s’ajoute aux fabrications et aux métiers traditionnels de la briqueterie et de la tuilerie qui étaient ceux de Langeais jusqu’au XXème siècle.



Écouter