Site préhistorique de la Roche-Cotard

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 28 août 2017

La preuve de l’occupation très ancienne du Val de Loire


 Site préhistorique de la Roche-Cotard

La preuve de l'occupation du Val de Loire.


Dans le flanc du coteau, boisé à cet endroit, au nord, se trouve le site préhistorique de la Roche-Cotard qui atteste que l’homme occupe les bords de Loire depuis les temps préhistoriques. Comme souvent, le site a été découvert par hasard en 1912, au cours d’une partie de chasse du propriétaire du parc de la Roche-Cotard. C’est en cherchant son chien que François d'Achon découvre une cavité étroite qui s’élargit rapidement.


La grotte de la Roche Cotard est composée d’une étroite galerie, un boyau de 10 mètres de long, et de trois salles plus larges, le tout sur une quarantaine de mètres. C’est une cavité naturelle creusée par les courants de la Loire au début de l’ère quaternaire il y a environ deux millions d’années. Les hommes l’ont occupée à la fin de l’âge paléolithique, il y a environ 40 000 ans... Il faut dire qu’elle donne sur le sud, sur le soleil, et elle est proche du fleuve. A l’époque, le climat était rude, le renne était un gibier de choix... Des hommes de Neandertal s’y sont donc abrités : des chasseurs moustériens de passage, si l’on en croit le type de silex taillés, et les ossements brûlés, raclés ou cassés, retrouvés au cours des fouilles faites sur le site.


Écouter