Charles VIII et Louis XII (1490-1515)

Publié le 12 avril 2017 - Mis à jour le 30 mai 2017

A partir des années 1490, les formes architecturales vues en Italie gagnent le Val de Loire. Les souverains et les puissants remanient leurs demeures dans un style nouveau. L’architecture de prestige est au service de leur pouvoir. Les monarques de la Renaissance ne tenaient pas à une capitale, elle était là où se trouvait le souverain : à Blois, à Amboise, à Tours ou à Orléans.

A la toute fin du XVème siècle, la présence du pouvoir royal en Val de Loire annonce la renaissance architecturale. Charles VIII, de retour d’Italie, revient à Amboise avec de nombreux artistes. Le travail de ces derniers génère un engouement pour le décor d’inspiration italienne. La création de ces nouveaux modèles répond aux attentes des souverains, rêvant de demeures plus vastes, plus claires, plus riches et dont les références à « l’antique » confèrent un prestige certain. 

Dans le même temps, se développe grâce à la volonté continue des rois, une bourgeoisie de commerce et d’affaires. Elle trouve rapidement sa place dans les charges administratives et financières du royaume et son mécénat permet le soutien du renouveau de l’architecture des résidences. 

Les premiers exemples se trouvent alors à Amboise, Blois et Orléans (hôtel de ville) 

En 1491 Charles VIII entreprend de construire le château d’Amboise. Les maîtres d’œuvre (que l’on retrouve dans tous les grands chantiers de la région) sont nombreux : Colin Biart, Guillaume Senault, Louis Armangeart, Pierre Trinqueau, Jacques Sourdeau…Les Italiens arrivent cependant un peu trop tard pour participer de manière décisive à la construction de ce château. 

A partir de 1498, le château de Blois est modifié par Louis XII qui souhaite embellir cette demeure, devenue sa résidence habituelle. Il emploie Colin Biart comme maître d’œuvre. Une nouvelle allure est alors donnée au château. D’une unité parfaite elle reste gothique (flamboyant) dans sa construction et son décor. 

Durant cette période on comptabilise dans le Val de nombreux chantiers : 

La construction du château d’Ussé à l’emplacement d’une forteresse médiévale ; l’achèvement du château de Chaumont sur Loire (1498-1511) gardant malgré tout son allure de forteresse médiévale ; le renforcement à Saumur des défenses du château par l'Italien Bartolomeo  ; l’élévation au début du XVIe à Montsoreau d’un escalier Renaissance. 

Le long du coteau courbe et des nobles vallées 

Les châteaux sont semés comme des reposoirs, 

Et dans la majesté des matins et des soirs 

La Loire et ces vassaux s’en vont par ces allées. 

Cent vingt châteaux lui font une suite courtoise, 

Plus nombreux, plus nerveux, plus fins que des palais, 

Ils ont nom Valençay, Saint-Aignan et Langeais, 

Chenonceaux et Chambord, Azay, Le Lude, Amboise 

Charles Péguy, Les Tappisseries, 1912 

Focus :

Anne de Bretagne (1477-1514)

Anne de Bretagne naît le 25 janvier 1477 dans le château de Nantes alors en p...

En savoir plus