Exposition “CUBE” à Blois

Publié le 11 juillet 2017

L’enjeu de la médiation dans l’espace public

La sensibilisation de tous aux thématiques de l’architecture et du patrimoine constitue un enjeu capital. Celui des expositions “ cube ” est de permettre la compréhension de la vie urbaine et de la politique de renouvellement urbain mettant en valeur le patrimoine dans une vision dynamique. Les cubes permettent de proposer une médiation dans l'espace public concerné par les aménagements. Deux expositions été réalisés.

Contexte

Sauvegarder l’identité d’un quartier, conserver sa vitalité, c’est inscrire celui-ci dans le présent. La médiation est importante et elle ne doit pas être mise de côté : transmettre un patrimoine c’est faire exister un lien entre les personnes. Elle leur apprend notamment à ne jamais regarder l’histoire comme un objet d’hier, livrée à la muséification. Le fil rouge des expositions “ cube ” est la modernité de cette idée du patrimoine. 

Objectifs

  • Assurer la transmission aux générations futures des témoins de l’histoire et du cadre de vie par une démarche de responsabilité collective.
  • Faire comprendre le passé pour vivre le présent et préparer le futur.
  • Activer par la médiation, la prise de conscience et l’appropriation des espaces.
  • Développer la notion de citoyenneté urbaine.
  • Confronter les modes de vie actuels avec les contraintes de sauvegarde du patrimoine.

Bilan et perspectives

Les expositions ont fait l'objet de publications, qui ont initiées la collection Focus sur Blois : 

  • Ressources
  • Bibliographie et documents

Jusqu'au XVIIe siècle, Vienne est un faubourg indépendant de Blois. De cette autonomie, le quartier développe une identité à part, perceptible à travers des particularités architecturales, des activités de loisirs et des métiers anciens typiques. Ce livret constitue le catalogue de l'exposition de la Ville de Blois consacrée au Quartier Vienne en 2015.
  • Ressources
  • Bibliographie et documents

Le château royal de Blois est l’une des rares demeures royales à être fortement ancrée dans le paysage urbain. De cette originalité, les urbanistes et paysagistes constatent un château souvent mal relié à sa ville aussi bien visuellement que physiquement. Les aménagements successifs des abords du château ont brouillé la lecture homogène du site. L’exemple le plus flagrant est celui des jardins royaux.

Expériences liées

Aménager le « cœur de ville-Loire » de Blois

2012 - 2017

L'aménagement du « centre-ville Loire » réinvente la centralité de la ville,...

Read more