Sensibilisation d’une génération d’élèves au risque inondation

Publié le 24 août 2017

  • 2013

Module et outils pédagogiques spécialisés

Les Maisons de Loire œuvrent depuis plus de 20 ans pour la restau-ration de la culture du risque inondation. Elles avaient le souhait de renforcer l’action auprès des publics scolaires qui représentent l’avenir de nos territoires. Elles ont ainsi imaginé une action auprès des classes de CM2 s’appuyant sur deux outils pédagogiques con-çus par la Fédération des Maisons de Loire, « La Maison inondée » et « HydroLoire », et une personnalisation des animations au terri-toire concerné. Ce sont plusieurs milliers de jeunes ligériens qui ont ainsi été sensibilisés.

Contexte

La sensibilisation des habitants du Val de Loire et de ses affluents aurisque majeur de l’inondation est incontournable pour permettre une gestion de crise où chacun agit de façon responsable et adaptée. 

Objectifs

  • Sensibiliser un maximum d’élèves au fonctionnement du fleuve et aux risques d’inondation.
  • Etablir les bases communes d’une culture du risque.
  • Permettre une appropriation par les élèves grâce à une localisation sur leur territoire de vie.
  • Communiquer autour de ce projet pour engager une dynamique positive sur ce thème.

Mise en œuvre

Une montée en puissance

Après une phase de test sur 25 classes en 2013, le soutien de partenaires insitutionnels (Conseil Régional du Centre – Val de Loire, EPLoire, Etat) a permis une phase de consolidation en 2014/2015. Ce sont ainsi 91 classes de CM2 ont bénéficié d’un module gratuit de sensibilisation de 2 demi-journées (1 en salle et 1 sur le terrain à proximité de l’école) a été proposée pour en 2014/15 (écoles dont la commune est en zone inondable). 

L’objectif était de toucher ensuite 150 classes par an. 

Des outils pédagogiques spécifiques

Deux outils réalisés spécialement accompagnent l’animation :  

  • la maquette « hydroLoire » montre avec précision l’évolution d’une crue avec son impact dans le paysage naturel et urbain
  • la « maison inondée » permet de mettre en avant la notion de dommages et de vulnérabilité des habitants et de l’habitat

La maison inondée

Au-delà de la « vulnérabilité de l’habitat » c’est d’abord la « vulnérabilité des habitants » qui est l’objet principal traité par cet outil. Il s’agit bien de présenter une maison « inondée » et non pas « inondable ». Il n’est donc pas question de présenter ici une maison « résistante à l’eau » dans laquelle les habitants pourrait se « protéger » en cas de crue. 

Les principaux objectifs pédagogiques ont été identifiés : 

  • Faire comprendre que l’Homme a a fil du temps, augmenté sa vulnérabilité dans l’habitat.
  • Faire prendre conscience à quel point l’habitat moderne est vulnérable face aux risques d’inondation et engendre des risques pour les personnes et l’environnement.
  • Montrer qu’il existe des solutions pour réduire la vulnérabilité des personnes et des biens dans l’habitat mais qu’elles doivent être adaptées à chaque cas.
  • Mettre en évidence tout ce qui faciliterait la gestion de crise et le retour à la normale (zone hors d’eau...).
  • Permettre aux élèves de trouver par eux-mêmes comment réduire la vulnérabilité.
  • Faire en sorte que les jeunes se posent des questions sur leur propre habitat.
  • Faire comprendre l’importance des marques de crues.

Bilan et perspectives

  • Poursuite du projet jusqu’en 2017 avec le soutien de la Région Centre et du FEDER : 150 classes chaque année sur la Loire et ses affluents, soit 14 000 élèves sensibilisés fin 2017
  • Permettre aux enseignants de travailler sur cette thématique en dehors du module proposé (réalisation d’un livret pédagogique, blog valorisant les productions de classe… ).
  • Ancrer le projet territorialement en faisant le lien avec d’autres actions (ex : présentation du DICRIM ou PCS par un élu,…).

http://www.federationmaisonsdeloire.fr/education-au-risque-dinondation-region-centre/