Laboratoire ligérien «Habiter l’eau»

26 octobre 2015

Indre-et-Loire (37), Loiret (45), Maine-et-Loire (49)

Partager :

Au cours de l’année 2014-2015, 7 ateliers universitaires ont contribué à la production d’idées, de projets sur les rives de Loire, en lien avec les territoires et leurs acteurs. Ce dispositif, à l'initiative de la Mission Val de Loire et des Agences d'Urbanisme des agglomérations d'Angers, Tours et Orléans, vise à proposer de nouveaux regards sur le devenir de ces espaces, instaurer des temps d’échanges et de débats avec les élus et les habitants, construire des programmes associant le caractère du lieu et son adaptation aux usages contemporains, imaginer des futurs possibles.

Au total, les 7 ateliers ont mobilisé 73 étudiants encadrés par 14 enseignants – chercheurs et 7 ingénieurs, urbanistes, architectes et paysagistes des agences d’urbanisme qui ont tenté de répondre à des questionnements pratiques

  • les accès au fleuve et aux îles,
  • les cheminements et les traversées,
  • les liens entre le coteau et la rive,
  • la compatibilité entre les usages professionnels agricoles et touristiques,
  • les fréquentations de loisirs (cyclisme, navigation, jardinage, pêche),
  • les formes réversibles de mobilier adaptées aux lieux,
  • les conditions d’introduction de nouveaux matériaux.

Restitution des résultats

7 vidéos ont été réalisées : 

Un carnet de projets et une exposition, disponibles auprès de la Mission Val de Loire, rendent compte des résultats. 

Télécharger :

Le Laboratoire ligérien : un dispositif d’expérimentation

  

Ce dispositif est coordonné par la Mission Val de Loire en partenariat avec les agences d’urbanisme des agglomérations d’Orléans (AUAO), de Tours (ATU) et de la région d’Angers (AURA). 

4 établissements supérieurs d’enseignement du Val de Loire se sont mobilisés : 

  • L’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes,
  • L’Ecole supérieure « Agrocampus Ouest » –Angers
  • L’Ecole supérieure d’ingénierie « Polytech’Tours » ,
  • Le Master Environnement, Territoire et Paysages de l’Université de Tours.

  

Habiter l’eau : un enjeu majeur de l’inscription Unesco

La proximité du fleuve est redevenue un atout en matière de qualité de vie : les villes et villages de Loire restaurent leurs promenades de rives, investissent dans des aménagements de loisirs (circuit, guinguette, parc de rive), et mettent en scène leurs façades sur Loire, en renouvelant les espaces publics des centres ville et centres-bourg. 

Cette réconciliation ne se fait pas sans conflits d’usages entre riverains, pécheurs et promeneurs ou conflits fonciers entre la collectivité et le propriétaire privé, riverain du domaine fluvial considéré comme public. 

Quels devenirs imaginer pour ces espaces fluviaux patrimoniaux, fragiles et fortement contraints par les mesures de prévention des PPRI (Plans de prévention des risques d’inondation) ? 

Partager :
Recherche dans :
Recherche dans :