Le fleuve

04 avril 2012

Partager :
Echelle du fleuve

La Loire a été aménagée pour la navigation et la prévention des crues. Les 600 km de levées, les cales et quais des ports témoignent d’une activité économique fluviale aujourd’hui disparue.

Le fleuve doit son aspect actuel aux nombreuses îles, la plupart inhabitées et refuges de la faune et la flore sauvages qui font du Val de Loire un espace européen essentiel en matière de biodiversité

Au-delà du fleuve, de part et d’autre des levées, la vallée est composée de larges espaces de prairies inondables et de champs d’une grande richesse agricole

L'identité

La lumière

le fleuve se perçoit par la lumière :
les brumes, les couleurs irisées... 

Le mouvement  

le fleuve se perçoit par le mouvement :
les crues, les étiages... 

La matière

  

le fleuve se perçoit par sa matière :
le sable, le gravier, les galets... 

Les mutations récentes

Voir l'animation en pleine page  

Les impacts de certaines formes de développement sur le paysage à l’échelle du fleuve sont : 

  • la fermeture des vues d’une rive à l’autre du fleuve,
  • la difficulté d’accès aux berges de Loire,
  • la dégradation des quais de Loire,
  • la disparition des haies et des prairies inondables,
  • et une couverture des champs par les serres.

Des orientations pour agir

  • Entretenir les espaces naturels de Loire.
  • Ouvrir des vues sur la Loire en limitant les plantations de peupliers.
  • Retrouver des usages agricoles pour les prairies inondables.
  • Restaurer les anciens ports et les adapter à la navigation de loisirs.
  • Mettre en valeur les accès au fleuve pour les piétons et les vélos.

Sur ce site

Partager :
Recherche dans :
Recherche dans :