Espace scénographique « renaissance de Loire »

Publié le 14 octobre 2016 - Mis à jour le 23 décembre 2016

L’espace scénographique « Renaissance de la Loire » a été aménagé par la Maison de Loire du Loire-et-Cher, à l’occasion de sa réouverture en mars 2015, après des travaux de rénovation. L’exposition invite à la découverte de la Loire par un parcours sensoriel immergeant le visiteur dans l’histoire du fleuve. Forte de ce nouvel équipement, la Maison de Loire a reçu 20.000 visiteurs en 2015, l’exposition rencontrant un vif engouement du public.

Contexte

Fondée en 1987, la Maison de la Loire du Loir-et-Cher, située à Saint-Dyé-sur-Loire, a été entièrement réaménagée en 2015 pour moderniser les locaux et améliorer l’accueil du public. L’aménagement de l’espace scénographique marque le renouveau de la structure et son souhait d’accueillir un vaste public pour transmettre l’histoire de la Loire. 

Objectifs

L’espace scénographique vise à faire découvrir au public, de façon sensorielle et interactive, le caractère exceptionnel de la Loire, en proposant une expérience immersive dans ses dimensions naturelles et culturelles. 

Mise en œuvre

L’exposition rend hommage à une double renaissance, celle du fleuve et celle des hommes, en proposant un voyage dans l’histoire, soulignant les métamorphoses naturelles et culturelles du fleuve au fil du temps. 

Un double fil rouge : nature et culture

Sans le fleuve, la vie et les préoccupations des hommes au temps de la Renaissance auraient sans doute été bien différentes. Nature et culture, intimement liées, constituent les fils directeur de l’exposition. Les 3 premiers espaces de la visite sont ainsi consacrés à la nature, et notamment à la transformation de la Loire au cours du temps. Les trois espaces suivants, dédiés à la culture, plongent le visiteur dans l’esprit de la Renaissance, le confrontant à la fois à la splendeur et aux aspects plus sombres de cette période de profonde mutation. 

Une scénographie sensorielle

Donner du sens par les sens, tel est le fil directeur de l’espace scénographique qui, par l’odorat, la vue, l’ouïe ou le toucher, invite le spectateur à s’immerger dans l’histoire du fleuve et à se l’approprier, pour prolonger cette expérience unique jusqu’à Saint-Dyé. Sons, lumières, images, « boîtes à toucher » ou jeux plongent le visiteur dans la renaissance de la Loire et des hommes à travers six espaces successifs. 

Montage, financement et gestion

Le budget des travaux de restructuration s’élevait à 700.000 € HT, financés à hauteur de 40% par la région, 20% par la Communauté de communes de Grand Chambord et 40% par des fonds Leader, la Fnade, une partie de la réserve parlementaire de Patrice Martin-Lalande et le Plan Loire grandeur nature. La commune de Saint-Dyé est propriétaire des locaux, la gestion des murs revenant à la communauté de communes de Grand Chambord. 

Bilan et perspectives

L’exposition permanente a été accueillie très favorablement par le public. La fréquentation de la Maison de Loire a significativement augmenté après la rénovation, passant de 15.000 avant travaux à 20.000 après travaux sur l’année 2015.