"Franchir la Loire", un podcast pour évoquer passé, présent et avenir des ponts de Loire

Publié le 16 avril 2021 - Mis à jour le 28 avril 2021

}

Les ponts constituent un motif emblématique du paysage exceptionnel du Val de Loire, reconnu au niveau international. Dans le but de mieux connaître, préserver et mettre en valeur ce patrimoine remarquable, la DRAC des Pays de Loire et la Mission Val de Loire créent l’émission « Franchir la Loire », disponible en podcast.

Plus de quarante ponts permettent de franchir la Loire sur l’ensemble du linéaire du Val de Loire Unesco (300 km de long, entre Sully-sur-Loire (45) et Chalonnes-sur-Loire (49)). Inégalement répartis, ils permettent la circulation d’une rive à l’autre, que l’on soit à pied, en vélo, en voiture ou en train. 

Infrastructures essentielles au développement des activités économiques, les ponts constituent des points stratégiques d’un territoire dont la vie est étroitement liée au fleuve. 

De l’Antiquité à la période contemporaine, les formes, usages et techniques de construction utilisées n’ont cessé d’évoluer, bien que la plus grande partie des ponts de Loire encore en service aujourd’hui a été réalisée entre le XIXe et le XXe siècle. 

Un patrimoine technique

Pont de Langeais (Bruno Marmiroli / Mission Val de Loire - CC BY SA) 

Matériaux, techniques, formes, rôles à l’échelle du territoire, les ponts du périmètre inscrit sont des éléments essentiels de compréhension du paysage ligérien et des logiques qui prévalent à sa constitution. Le dossier d’inscription du Val de Loire, rédigé par le géographe Louis-Marie Coyaud, mentionne les ponts comme des ouvrages constitutifs d’un patrimoine technique "d’intérêt majeur, très représentatifs des solutions apportées au franchissement d’un grand fleuve". Ils font partie du paysage ligérien qu’ils accompagnent de leurs grandes lignes horizontales. Points de repère, de passage, d’articulation, ils modèlent depuis plusieurs siècles le territoire et constituent un enjeu majeur en termes de connaissance, de préservation comme de conception. 

Pont de Chalonnes-sur-Loire (Mission Val de Loire - CC BY SA) 

En évoquant l’histoire et les connaissances techniques de certains ouvrages de franchissement, l’état de la recherche archéologique, les conditions de protection et les perspectives de nouveaux projets, la série poursuit l’idée selon laquelle les dispositifs de transformation du territoire inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco au titre des paysages culturels (évolutifs et vivants) s’établissent au sein d’un continuum historique qu’il faut connaître et partager pour en assurer la préservation, la transformation et la transmission. 

Les épisodes

Préparé, animé et réalisé par le journaliste scientifique Guillaume Mézières, le podcast devrait comporter 6 épisodes autour des notions de connaissance, transmission, transformation, restauration, contemplation... 

Connaître - 1re partie

Dans cette première partie, un entretien avec Jean-François Belhoste, directeur d’études émerite à l’École Pratique des Hautes Etudes et enseignant à l’École du Louvre, permet d'aborder la notion de pont sous l'angle de l'histoire des techniques. 

S'en suit une table ronde sur les ponts dans le paysage patrimonial du Val de Loire avec successivement Rémi Deleplancque, chargé de mission à la Mission Val de Loire, Virginie Serna, archéologue et conservateur en chef du patrimoine, Elisabeth Verry, directrice des archives départementales de Maine-et-Loire, et Jean-Louis Riccioli, conservateur du patrimoine. 

En complément

La DRAC des Pays de la Loire et la Mission Val de Loire proposeront une exposition programmée pour l’été 2021 à Chalonnes-sur-Loire, en partenariat avec la municipalité, grâce au concours du photographe Thierry Degen. 

La DRAC des Pays de la Loire pilote également une étude typologique des ponts de Loire menée par le cabinet Paume, en partenariat avec l’École des arts et métiers d’Angers et la conservation départementale des patrimoines du Maine et Loire. 

Voir aussi

  • Ressources
  • Expositions itinérantes

Cette exposition s’intéresse aux différents moyens de traverser le fleuve et à leur histoire. Braver les dangers et les difficultés pour passer de l’autre côté a toujours été une nécessité. Les populations riveraines, les commerçants et les voyageurs s’aventuraient sur le fleuve en utilisant les gués, les bacs et les passeurs. Les ponts furent longtemps rares à enjamber la Loire.

Crédit photo image de couverture : Le hameau des Lombardières vu au travers de la structure métallique du pont du même nom, qui relie la vallée de Rochefort à l’île de Béhuard. – © Thierry DEGEN 

Actualités

12/05/2021

Prix Mark Grosset 2021

L’appel à candidature pour le prix Mark Grosset 2021 est ouvert jusqu’au 14 juin. Créé en 2007, ce prix récompense le travail de jeunes photographes...

11/05/2021

La Mission Val de Loire s’est installée à MAME

Depuis sa création en 2002, la Mission Val de Loire est implantée à Tours, ville quasi-centrale sur le Val de Loire patrimoine mondial, entre Sully-sur-Loire,...

10/05/2021

Un appel à poèmes pour écrire la Loire

La maison de la Loire du Loir-et-Cher lance un appel à tous les ligériens qui souhaitent écrire un poème dédié au fleuve. Les poèmes partagés seront...