Saint-Michel-sur-Loire, village promontoire

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 28 août 2017

Les implantations humaines dans le Val sont déplacées au fil du temps


 Saint-Michel-sur-Loire, village promontoire

Les implantations humaines dans le Val sont diversifiées.


Au sommet du coteau, on aperçoit l’église de Saint Michel-sur-Loire, dédié au Saint Patron des hauteurs. La première, de style roman fut construite dans la seconde moitié du Xème siècle, elle était adossée au château. L’église actuelle a été élevée en 1860, sur les fondations de l’ancienne. La position du village de Saint-Michel-sur-Loire permet d’évoquer le fait que certains des premiers villages étaient implantés sur les coteaux, à mi-pente, offrant ainsi des habitats protégés.


En Touraine, les vestiges et fouilles de certaines oppida ont permis de laisser penser que l’installation des gaulois pouvait se faire sur un promontoire : qu’il soit naturel (comme les coteaux) ou artificiel (on construisait par exemple des sortes de levées de terre renforcées grâce à une armature de poutres assemblées.) On a pu constater que les premiers chemins gaulois étaient établis sur les rebords du coteau, ils obligeaient la traversée des vallons et engendraient une remontée difficile. Par la suite, les routes romaines seront établies au pied des coteaux, le long des rives, ce qui permet un tracé rectiligne et horizontal. Ainsi, les villages sont petit à petit descendus de leurs promontoires pour s’établir le long des rives de la Loire.


Écouter