Saumur : la ville 

Publié le 13 avril 2017 - Mis à jour le 28 août 2017

Une ville de Loire entre promontoire, confluence et franchissement


 Saumur, la ville

Entre promontoire, confluence et franchissement, une ville de Loire.


La ville de Saumur est en quelque sorte une ville type des bords de Loire. Et ses évolutions vont suivre en effet les usages que les habitants vont faire du fleuve. « On se rend compte que les différentes périodes historiques de la ville révèlent qu’il a fallu parfois s’en méfier, parfois apprécier le fleuve. » François Vergin, animateur du patrimoine à Saumur.


« Et c’est ce qui explique l’origine de la ville puisque les premiers habitants qui vont s’implanter à Saumur sont les moines qui vont fonder leur monastère sur l’éperon rocheux qui est l’actuel site du château. Et la ville se développe à un endroit qui est favorable et dangereux en même-temps, c’est la confluence entre la Loire et le Thouet. Favorable puisqu’évidement c’est une plaine juste au pied de l’éperon rocheux mais dangereux puisqu’il peut y avoir des inondations assez importantes. Ces inondations on va essayer de les contrôler au XIIème siècle à la demande de ces moines puisqu’ils veulent protéger leurs terres cultivables. Donc ils vont obtenir le soutien d’Henri II Plantagenet pour financer la construction d’une première levée, la Grande Levée d’Anjou qui est à l’origine de toutes les levées du Val de Loire. »


Plus tard au XIVème siècle, la ville reste en hauteur mais d’avantages pour se protéger de l’ennemi anglais que des crues, c’est la guerre de Cent ans, et la ville haute s’entoure de fortifications, il en reste notamment la Mairie de Saumur, une tour fortifiée qui surveillait le passage du fleuve et le pont. « Le pont est lui justement remplacé au XVIIIème siècle, on n’a pas encore démonté les fortifications qu’on va construire un grand pont, le grand pont Cessart qu’on connait encore aujourd’hui, plus loin, au niveau de la confluence et surtout à l’extérieur de la ville fortifiée pour ne pas pénétrer son urbanisme trop sinueux et trop ancien. A ce moment-là, la ville va avoir un nouvel axe de circulation majeur du nord au sud.


Le XVIIIème siècle en effet, c’est l’essor formidable de l’activité économique sur le fleuve, il faut alimenter toutes les villes du Val de Loire, Paris, on a de nouveaux échanges avec l’océan. Il va y avoir un nouvel habitat qui s’installe directement sur le bord du fleuve, à l’emplacement des fortifications. On va construire des quais, des cales, c’est-à-dire des espaces privilégiés aussi pour accélérer ou améliorer les échanges commerciaux. » Même si le fleuve n’est plus un axe de circulation majeure de Saumur, la ville conserve néanmoins tous ses caractères des villes des bords de Loire.


Écouter