La passion du christ - Peintures murales de la fin du Moyen Âge à la cathédrale d'Orléans

Publié le 19 décembre 2017

Le décor peint de la sacristie de Sainte-Croix d’Orléans, longtemps resté dissimulé derrière l’ameublement installé au XIXe siècle, constitue l’un des rares vestiges de la cathédrale gothique qui soit parvenu jusqu’à nous.

Sa découverte tardive, en 1998, permet de modifier la perception que le grand public peut avoir d’un édifice où la monumentalité et la minéralité dominent. L’étude des éléments iconographiques ainsi que les étapes de la restauration de ces exceptionnelles peintures murales ont tout naturellement leur place dans un nouveau numéro de la série « patrimoine restauré » de la collection « patrimoines en région Centre-Val de Loire » éditée par la DRAC Centre-Val de Loire. 

En effet, l’analyse approfondie des quatre scènes illustrant la Passion du Christ révèle la très grande qualité de ces peintures, avec une précision remarquable des détails et une exécution d’une grande sûreté. Elle apporte ainsi un éclairage inédit sur le décor peint, totalement ignoré, de la cathédrale gothique. 

Portant témoignage des guerres de Religion, sauvées d’une dégradation partielle par Monseigneur Dupanloup qui suspend le projet d’ouverture d’une porte dans la sacristie… les voilà aujourd’hui restaurées avec soin. 

Sur le web :


Acteurs

Éditeurs

Collection ou revue

  • Collection : "Patrimoines en région Centre" - Patrimoine protégé n°26
  • 2017